Les finances – Le budget communal

Le budget 2016 a été voté, à l’unanimité, le 31 mars 2016 et s’élève à 6 002 198 € soit :
• 3 812 045 € en fonctionnement
• 2 190 153 € en investissement

2016 : DES RÉSULTATS ENCOURAGEANTS

  • Le budget a été voté, à l‘unanimité,
  • le budget a été voté sans augmentation des taux des taxes d’habitation et foncières
  • le résultat excédentaire de la section fonctionnement au 31 décembre 2015 est de 682 609,95 €

 

UN RÉSULTAT JAMAIS ATTEINT DANS LES ANNÉES 2000

Le résultat excédentaire de la section fonctionnement de 682 000 € est supérieur de 65% à celui de 2014 : 414 000 €. Il est dû à trois éléments : le plan stratégique 2017, le dynamisme et l’attractivité de la commune.

 

  • Le plan stratégique 2017

Mis en place en 2014, les ateliers composés d’élus et de responsables de pôles, nourris d’échanges, ont été très constructifs et ont permis de redéfinir les missions, en lien avec l’ensemble des agents municipaux, et d’adapter au mieux les moyens alloués. Ces travaux ont permis de dégager une économie de 80 000 € par rapport aux dépenses de 2014.

  • Le dynamisme et l’attractivité

Pour permettre de soutenir financièrement les communes qui font un effort important pour construire des logements, l’Etat a mis à disposition un fond d’aide aux bâtisseurs.

Au titre de 2015, 17 communes étaient éligibles à cette aide en Ille et Vilaine. Le dispositif retenu pour ces communes était celui d’une aide forfaitaire par logement construit au-delà d’un certain seuil. Au final, 10 communes ont pu prétendre à cette aide et Chavagne a pu bénéficier à ce titre de 89 000 €.

L’augmentation des bases locatives des taxes d’habitation et foncières due à la revalorisation de ces bases par l’Etat de 0,9%, aux travaux d’extension des propriétés et surtout à l’arrivée de nouveaux Chavagnais a permis de percevoir 91 000 € de plus par rapport à 2014.

 

TAUX D’IMPOSITION MAINTENUS EN 2016

Malgré les baisses drastiques des dotations de l’Etat, notre volonté est de maintenir les taux d’imposition des taxes d’habitation et foncières (bâti et non bâti) tels qu’ils sont et nous mettons tout en œuvre pour y parvenir. Le résultat enregistré en 2015 permet de satisfaire cet objectif pour 2016. Il faut savoir qu’entre 2014 et 2015, sur les 43 communes de Rennes Métropole, 18 ont déjà augmenté ces taux.

 

LA PRUDENCE S’IMPOSE

La baisse des dotations de l’Etat se poursuit en 2017. Entre 2012 et 2017, c’est 300 000 € que nous perdons en dotations de l’Etat. Nous en sommes actuellement à – 220 000 €.

Dans le cadre du transfert du budget assainissement à Rennes Métropole et du versement de son excédent, il nous reste deux échéances de 120 000 € chacune à honorer en 2017 et 2018. Nous avons provisionné à cet effet :

  • Les travaux liés à l’étude sur les équipements scolaires, péri et extra scolaires mais également à la restructuration du cœur de ville seront réalisés dans le cadre d’un plan pluriannuel d’investissement.
  • La renégociation d’emprunts en 2005 et les emprunts contractés cette même année et en 2006 avec report de la première échéance en 2007 nous freinent dans la réalisation des investissements. C’est un équivalent capital de plus de 2 millions que nous devons rembourser par annuités de 180 000 € jusqu’en 2021.

Partager cette page sur :